Une journée à l’Ile d’Yeu.

C’est par une belle journée de septembre que nous partons à la découverte de l’Ile d’Yeu. L’Ile d’Yeu est une petite île située dans le Golfe de Gascogne (si si, c’est vrai), en Vendée.
Pour y accéder, vous avez le choix entre le bateau, et l’hélicoptère mais cette deuxième option est beaucoup plus onéreuse et également plus risquée. Pour le bateau, vous pouvez le prendre à l’entrée de l’île de Noirmoutier, à la Fromentine plus exactement, ou bien comme nous, à Saint Gilles Croix de Vie. La traversée dure une heure.

L’ile est à taille humaine, elle fait environs 10 km de long pour 4 km de large. Le bateau qui nous emmène arrive à Port Joinville, qui est le chef-lieu de l’ile. Les habitants vous expliquent que vous pouvez en une journée faire le tour de l’ile à pieds. De notre côté, nous avions au départ opté pour une location de vélos pour découvrir l’ile, mais nous devons avouer qu’avec le poids de tout le matériel photo, ce serait devenu assez compliqué d’explorer toute l’ile. Nous avons donc opté pour une location de voiture. Il existe pas mal de sociétés de location de vélos sur l’ile et 2 sociétés de location de voitures. Nous sommes allés chez « L’AUTO BÉCANE » ou nous avons reçu un très bon accueil et loué une voiture propre et bien entretenue.

Nous voilà donc partis à la découverte de cette ile et dès le début, les paysages nous plaisent. Notre objectif (si il en fallait un) en venant à l’Ile d’Yeu était bien évidement de nous rendre au vieux château. Nous traversons donc l’Ile. Après s’être garé, nous devons emprunter un chemin côtier pour lequel il vaut mieux être un peu sportif. La récompense est la magnifique vue sur mer. Nous arrivons ensuite au vieux château.

Le vieux château qui aurait fortement inspiré Hergé pour l’album « L’Ile Noire »

Le vieux château est une forteresse dressée sur un éperon rocheux entouré par la mer, le Vieux Château, construit à l’aube de la Guerre de Cent Ans, dût résister aux assauts répétés qui ont jalonnés son histoire.


Autour de sa cour centrale sont regroupés les bâtiments et les commodités nécessaires à la vie quotidienne de ses défenseurs. C’est Olivier IV de Clisson, grand bâtisseur de châteaux, qui entreprit les travaux dans le but d’assurer la sécurité des Islais en cas d’invasion étrangère. La plus longue fut celle menée par le célèbre corsaire anglais Robert Knolles, qui réussit en 1355 à s’emparer du château et occupa l’île pendant 37 ans. En 1392, l’île d’Yeu sera reprise aux Anglais lors de la reconquête du Poitou par le connétable Olivier V de Clisson.

À la Renaissance, Jean V de Rieux (maître de l’île) fait ériger des enceintes bastionnées autour du château. Ces modèles de fortifications furent construits (tels qu’ils se faisaient en leur pays) par des ingénieurs italiens que François Ier avait ramenés avec lui de ses guerres d’Italie. Plus tard, Vauban reprendra, en la perfectionnant, cette architecture militaire pour la conception de ses fameux forts.
Pour les fans de Tinitin, Hergé se serait inspiré du Vieux-Château pour dessiner celui de L’Île Noire.

Nous prenons ensuite la direction de la pointe du But et sa jolie plage.

De retour ensuite à Port Joinville le temps de déjeuner, puis nous repartons à l’autre bout de l’ile pour y découvrir le phare des Corbeaux qui se trouve à la pointe des Corbeaux. Ici le temps n’existe plus tellement vous êtes dans un paysage reposant.

Après cette belle halte, nous repartons voir rapidement le sémaphore de l’île, puis nous allons sur le village de Saint Sauveur découvrir sa petite église. Nous espérions près de Saint Sauveur découvrir les 6 moulins restant sur l’île mais nous n’en avons trouvé qu’un seul.

Nous partons ensuite direction le port de la Meule. C’est un endroit magnifique avec ses petites cabanes de pêcheurs, sont petit port, sa petite chapelle, ses couleurs bleues et vertes, un dépaysement assuré.

Il est déjà 16h30 et nous devons retourner sur Port Joinville afin de rendre la voiture et reprendre le bateau. Cette journée est passée trop vite, mais elle restera dans nos mémoire tellement nous avons adoré cette ile. Un petit conseil, il vaut mieux éviter les vacances scolaires, éviter juillet ou aout, et en profiter comme nous en septembre, ou bien en juin afin d’apprécier au mieux ce petit coin de paradis.

17h15, dans le bateau qui nous ramène à Saint Gilles Croix de Vie, nous repartons les yeux pétillants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s