Le château d’Ussé

On dit d’Ussé qu’il inspira Charles Perrault pour imaginer le château de la Belle au bois dormant. Il faudrait donc commencer notre récit par….

Il était une fois un joli château, le château d’Ussé, surplombant l’Indre et la Loire.

Dès le départ, nous sommes attirés, en arrivant sur cette route, longue ligne droite nous laissant apparaitre le château au bout de cette rue.

Le château d’Ussé offre à ses visiteurs une histoire riche de dix siècles et une légende unique : celle d’un château de conte de fées qui a donné naissance au mythe de la Belle au Bois dormant. On plonge dans la vie de château, en suivant les pas de Vauban, de Perrault, de Chateaubriand, de Le Nôtre et des Blacas, qui habitent encore aujourd’hui dans ce château du Val de Loire.

Le château d’Ussé est un des châteaux les plus étonnants du Val de Loire. Sa construction remonte au moyen âge et s’étend jusque la Renaissance.  Au XVIème siècle, le corps central du château ainsi que la première partie de l’aile droite sont édifiées, tout comme la chapelle, à la demande de Charles d’Espinay et de Lucrèce de Pons.

Mais c’est au XVIIème siècle que  le château fut transformé en demeure de plaisance avec le charmant pavillon construit pour le mariage de la fille du Maréchal de Vauban avec le Marquis de Valentinay, le fils du propriétaire, contrôleur des finances du Roi Louis XIV. C’est en sa faveur que le château acquiert ses plus belles lettres de noblesse et accède au marquisat.

Les aménagements se poursuivent au XIXème siècle : décoration intérieure, ajout de la galerie néogothique et embellissements de la façade intérieure Est de la cour d’honneur.

Chateaubriand séjourne fréquemment à Ussé et offre à ses hôtes les cèdres du Liban que l’on peut encore voir de nos jours.

De nos jours, Le Château d’Ussé reste une demeure privée. Le duc de Blacas et sa famille y résident toujours et veillent avec passion sur ce lieu enchanteur.

Le donjon d’Ussé est remarquable par sa tourelle octogonale et ses assommoirs à chaque angle, qui lui vaut l’appellation de donjon des chevaliers. Sa charpente en bois est une merveille que l’on découvre petit à petit à chaque volée de marches. Mais ce donjon est surtout au cœur de la légende de la Belle au Bois Dormant et c’est naturellement ici que serpente le chemin de ronde, agrémenté des plus belles scènes du conte de fée. On y aperçoit bien sûr la fée Carabosse, le prince charmant et les  trois fées bienveillantes marraines de la princesse Aurore.

Le jardin à la française, dessiné par Le Nôtre et les terrasses planifiées par Vauban, transforment définitivement le château en un lieu de séjour enchanteur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s