Visite de Auschwitz-Birkenau

Faire un récit de notre visite du camp d’Auschwitz-Birkenau n’est pas une chose facile.

Ce lieu est chargé d’histoire. D’une douloureuse histoire. Visiter Auschwitz-Birkenau est une décision qui doit être murement réfléchie. Voilà quelques années que nous souhaitions nous rendre sur ce lieu.

On parle généralement d’Auschwitz mais cette appellation regroupe trois lieux : Auschwitz I : ouvert en mai 1940 Auschwitz II – Birkenau : ouvert en octobre 1941 Auschwitz III – Monowitz-Buna : ouvert en mai 1942

L’histoire :

Pour rappel, la Pologne a été envahi en septembre 1939 et le camp d’Auschwitz a été créé par Heinrich Himmler et dirigé par les SS. Il s’agit du plus grand camp de concentration et d’extermination du Troisième Reich. Plus d’ 1,1 million de personnes entre 1940 et 1945. 90% d’entre eux étaient juifs.

Les déportés succombaient pour diverses raisons, maladie, malnutrition, mauvais traitement, arme à feu mais aussi avec les chambres à gaz. Les nazis avaient imaginé la solution finale, la « Shoah » ayant pour but d’exterminer tous les juifs.

Le 27 janvier 1945, les troupes russes pénètrent dans les camps d’Auschwitz-Birkenau et découvrent près de 3 000 hommes et femmes, trop faibles pour pouvoir marcher. Les autres prisonniers, environ 70 000, avaient  été lâché sur les routes par les Allemands dix jours plus tôt. C’est ce qu’on appellera la marche de la mort.

Contrairement à d’autres camps qui seront libérés par la suite, Auschwitz n’a été ni détruit par les nazis, ni démantelé par l’Armée rouge

Auschwitz a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979.

Visiter Auschwitz, c’est avant tout contribuer au devoir de mémoire.

La visite :

Auschwitz I :

Ouvert en 1940, le camp de Auschwitz a été après sa libération rendu tristement célèbre par son portail et l’inscription écrite dessus : « Arbeit macht frei » qui signifie « le travail rend libre ».

Arbeit Macht Frei

Durant la visite, notre guide nous fait passer de bloc en bloc.

Chaque bloc nous présente une exposition chiffrée et imagée pour comprendre comment ces déportés ont été emmenés jusque Auschwitz et comment ils ont été traités une fois dans le camp.

Chaque bloc a une thématique différente mais qui nous explique bien l’horreur qui se passait dans les camps.  

Les boites de  Zyklon B. Ce gaz était dispersé dans l’air. Les nazis faisaient croire aux déportés qu’ils allaient simplement prendre une douche…

La visite guidée d’Auschwitz I dure environs 2 heures.

Auschwitz II – Birkenau :

Pour nous y rendre, toujours accompagné de notre guide, nous prenons une navette qui nous emmène à une pognée de kilomètres plus loin. Nous arrivons devant ce camp et retrouvons la fameuse voie de chemin de fer qui caractérise ce camp. Pour commencer, notre guide nous fait monter en haut de la vigie au-dessus de l’entrée du camp. Cette visite est possible grâce à notre guide qui est habilitée à nous faire monter en haut. Si vous visitez Birkenau en visite libre, vous ne pourrez pas découvrir cet endroit. Une fois en haut, on découvre avec étonnement et un peu d’horreur la taille de camp. Ce camp est immense et semble même interminable. Même du haut de la vigie, on a du mal à repérer au fond ce qui reste des chambres d’extermination.

Au fond, l’entrée du camp, et la voie de chemin de fer qui amenait les prisonniers
un wagon ou étaient entassés les déportés

Nous parcourons donc avec notre guide ce camp immense ou beaucoup de bâtiment n’ont pas survécus, les allemand ayant essayé d’effacer les traces de leur horreur avant l’arrivée de l’armée Russe.

Tout au fond se trouve les ruines des fours crématoires et chambres à gaz dynamités par les allemands avant de quitter le camp. Juste devant se trouve des plaques commémoratives en plusieurs langues rendant hommages au million et demie de personnes mortes dans ce camp.

les ruines de la chambre a gaz n°2 détruite par les nazis avant de fuir

Ensuite, chacun est libre de passer devant les baraquements du camp. En général, ceci se fait dans le respect et un certain silence nous habite jusque la sortie du camp de Birkenau. Dans la navette qui nous ramène à Auschwitz I et notre véhicule, tous les visiteurs sont muets et se remettent de la visite.

Nous tenions depuis des années à visiter Auschwitz et nous sommes convaincus qu’il faut le faire pour ne jamais oublier cette horreur pour qu’elle ne se reproduise jamais.

Nous repartons sur Cracovie après notre visite et le retour en voiture se fait dans un silence naturel.

2 Replies to “Visite de Auschwitz-Birkenau”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s