Un dimanche au château de Maintenon

Par un beau dimanche d’été, nous partons en Eure-et-Loir, à Maintenon.
Maintenon se situe à une vingtaine de kilomètres de Chartres et à soixante-dix kilomètres de Versailles.

le château, depuis les jardins

Nous adorons bien évidement le château mais aussi son aqueduc.

Bien que la notoriété du château soit associée naturellement à Françoise d’Aubigné, que l’on connait plus facilement sous le nom de Madame de Maintenon, sa création est nettement plus ancienne. La présence du château est attestée depuis le XIII ème siècle. Il appartient à la lignée des Amaury, les seigneurs de Maintenon.
Au XVI ème siècle, ils rencontrent des difficultés financières qui les conduit à céder le domaine à Jean Cotterau, trésorier et intendant des Finances du Roi Louis XII. Il embellit et agrandit le château.

le château, depuis l’entrée principale

C’est en 1684 que Françoise d’Aubigné, veuve Scaron et future Madame de Maintenon rachète l’ensemble du domaine grace au soutien financier du Roi dont elle sera l’épouse secrète. Elle espère s’y retirer pour ses vieux jours. Les principales extensions qu’elle réalisera au château son liées avec l’aqueduc et au séjour du Roi au château.

En 1698, sans descendance directe, Madame de Maintenon lèguera le château et l’ensemble du domaine à sa nièce Françoise Amable d’Aubigné lors de son mariage avec Adrien Maurice, duc d’Ayen puis duc de Noailles. Le château restera alors dans la famille de Noailles.

En 1983, M. et Mme Raindre, propriétaires actuels et descendants de la famille des Noailles, lèguent le domaine à la Fondation Mansart pour sauvegarder ce patrimoine.
En 2005, la Fondation confie la gestion du château au Conseil départemental d’Eure-et-Loir qui aujourd’hui en assume en intégralité l’entretien, la gestion, l’exploitation et l’animation du site.

En plus de cette visite libre du château, nous avons fait la visite guidée sur les jardins et l’aqueduc.

les jardins à la Française, dessinés par Le Nôtre

Les jardins sont de magnifiques jardins à la Française dessinés par Le Nôtre. Mais lors de cette visite, notre guide nous rappelle que son projet n’avait à l’époque pas été retenu et que ce n’est que depuis 2013, pour commémorer le 400 ème anniversaire de la naissance de Le Nôtre que le Conseil départemental d’Eure-et-Loir a aménagé un tout nouveau jardin à la Française au Château de Maintenon correspondant aux plans réalisés par Le Nôtre à l’époque. A la différence d’un jardin à la Française classique, Maintenon ne dispose pas de fontaines dans son jardin, mais le château étant entouré d’eau, Le Nôtre considéra que ce n’était pas nécessaire de mettre des fontaines. Auparavant, et à travers les époques, le jardin aura connu énormément de transformations.

L’aqueduc de Maintenon est intimement lié au parc du château de Versailles
A la différence de Maintenon, Versailles manque d’eau pour alimenter ses fontaines, ses bassins et les 1400 cascades qui, selon la volonté du roi, ne doivent s’arrêter ni de jour ni de nuit. On a commencé par capter l’eau des sources alentour, puis par construire la célèbre machine de Marly. Bien vite, les débits s’avèrent insuffisants.

Louvois, surintendant des Bâtiments mobilise les géomètres de l’Académie des Sciences pour faire parvenir l’eau jusqu’aux cascades de Versailles. La Hire découvre que l’on peut faire parvenir les eaux de l’Eure par gravitation pour alimenter le parc et la ville de Versailles. Vauban propose alors de traverser le parc de Maintenon en siphon. Mais Louis XIV veut « amener les eaux de l’Eure par le chemin des airs ». Le monarque souhaite réaliser un ouvrage qui surpasse les réalisations des Romains.

Le chantier de l’aqueduc débuta en 1685 avec Vauban comme directeur des travaux et La Hire comme directeur des terrassements. Le projet est ambitieux, l’aqueduc devra conduire les eaux de l’Eure de Pontgouin jusqu’à Versailles sur 80 kms. A Maintenon, l’aqueduc transporte l’eau de l’Eure au-dessus de l’Eure.

Le plan de l’aqueduc est dessiné par le célèbre architecte Blondel qui s’inspira du pont du Gard. Le projet primitif comporte trois étages d’arcades sur une hauteur de 73 m. Les travaux coûtent chers, résultat en cours de construction, on se limite à une seule rangée d’arcades encadrée par deux siphons.
En 1688 survient la guerre de la Ligue d’Augsbourg qui ralentit le chantier : les caisses sont alors vides. Les travaux cessent définitivement. Louis XIV, pour la dédommager des travaux qui abîmaient le parc, fit don de l’aqueduc inachevé à Madame de Maintenon, et lui donna le titre de marquise.

C’est toujours un réel plaisir de venir à Maintenon. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous y rendre, pour une simple visite, mais aussi pour les nombreuses animations et spectacles organisés durant l’année.

8 Replies to “Un dimanche au château de Maintenon”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s