Le château de l’Islette

C’est une des plus belles découvertes de l’été pour nous. Le château de l’Islette, situé à quelques kilomètres du château d’Ussé et surtout à côté d’Azay le rideau, au cœur de la Touraine, dans un cadre séduisant où se mêlent harmonieusement la blancheur délicate du tuffeau et le vert toujours changeant de l’Indre.

L’islette est un château d’époque Renaissance. Il est habité par les propriétaires actuels, Pierre-André et Bénédicte Michaud.  Le château est donc aménagé en lieu de vie.

Le château est un long corps de logis rectangulaire de trois étages. Il dispose de deux grandes tours. Le château par sa conception architecturale et sa situation parmi les eaux rappelle fortement celui d’Azay-le-Rideau. Le château a été achevé en 1530

La visite se déroule donc  essentiellement au premier étage du château, l’étage noble,  ou nous pouvons découvrir les aménagements des propriétaires.

Au premier étage, la Grande Salle (14 m le long sur 8 m de large) offre une remarquable décoration picturale du début du XVIIe siècle.
Elle recouvre l’ensemble du plafond, les plinthes où sont représentés bouquets de fleurs élégants et paysages bucoliques, et la cheminée monumentale.
Le sommet des murs est orné par une frise représentant les alliances des Maillé et des Carman, annoncée près de la cheminée par l’inscription suivante :
« Ici sont les alliances des sires de Carman depuis que François Léon, puîné du comte de Léon, épousa Béatrix, héritière de la maison de Carman, à la charge de prendre le nom et les armes de ladite maison, et eut en partage du dit seigneur de Léon, son frère, la seigneurie d’ici érigée en comté. »

En redescendant, nous trouvons au rez-de-chaussée de la tour Est, la chapelle à ogives, entièrement restaurée, laisse apparaître des peintures murales et une voûte avec semis d’étoiles.

L’Islette abrita, au cours des années 1890, loin de Paris, les amours tumultueuses des deux grands sculpteurs Camille Claudel et Auguste Rodin. Lieu de création et source d’inspiration, Rodin y travailla à son fameux Balzac, dont la statue lui fut commandée par la Société des Gens de Lettres en août 1891.

Le parc du château est lui aussi remarquable. S’y promener est reposant et vous donne envie de vous poser, une après midi et de ne penser à rien d’autre. Les propriétaires ont eu une formidable idée, comme nous l’avions vu au domaine de Dampierre, de disposer partout dans le parc de tables et de chaises nous permettant à tout moment de nous assoir au calme, dans la verdure de l’Indre.

Un très beau moment passé dans ce château et dans son parc, nous avons adoré.

2 Replies to “Le château de l’Islette”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s