Le château de Beauregard

Aujourd’hui nous partons à la découverte du château de Beauregard qui se trouve sur la commune de Cellettes, à une dizaine de kilomètres de Blois ou de Cheverny. Ouvert au public et habité par la même famille depuis 1926, Beauregard n’a eu de cesse de s’embellir et de se développer dès ses débuts. Ses richesses historiques et paysagères en font une étape incontournable pour les amoureux du Val de Loire.

Le château est un ancien relais de chasse de François 1er, et ensuite demeure des ministres des Rois.

La cuisine est une authentique cuisine du XVIème siècle ainsi que sa batterie de 85 cuivres d’origine et ses cheminées qui n’ont jamais cessé de fonctionner.

Témoin privilégié du temps où le château Renaissance n’existait pas encore, elle a traversée plus de 4 siècles avec ses objets culinaires et ses aménagements d’origine, elle était encore utilisée comme cuisine il y’ a encore 40 ans.

Le château de Beauregard a toujours été reconnu pour sa célèbre « Galerie des Illustres » avec ses 327 personnages illustres. Ce fut à l’origine une galerie d’apparat ou les personnages important dans la société de l’époque, exaltaient leurs savoirs sur la politique et l’histoire.
Aujourd’hui c’est un outil pédagogique par excellence, ou les visiteurs apprécient la galerie pour son riche patrimoine historique, racontant l’histoire de la constitution de l’Europe aujourd’hui. Le plafond en lapis lazuli et le carrelage fait de faïences de delft, ajoutent à la splendeur de cette pièce. La Galerie des Illustres rend la visite du château incontournable pour tous les amoureux d’Histoire.

la célèbre galerie des Illustres du château de Beauregard

L’ancienne Bibliothèque. Cette salle, qui jouxte la Galerie des Portraits a été ajoutée au XIXème siècle pour servir de bibliothèque. Sur les poutres du plafond, vous pourrez voir le nom de grands hommes et femmes de lettres du XVIème siècle (Ronsard, Du Bellay, Rabelais…) qui font écho à l’origine Renaissance du château.
A la base des poutres, tout autour de la galerie, sont inscrits les noms des propriétaires successifs de Beauregard. La Grande Bibliothèque renferme aujourd’hui un belle collection de meubles des XVIème et XVIIème siècles, permettant une bonne appréhension du mobilier d’un château durant la Renaissance.

L’ancienne bibliothèque, avec une exposition de portraits canins.

Le Cabinet des Grelots. Dans la poursuite de l’ancienne bibliothèque se trouve le Cabinet de travail de Jean du Thier, appelé Cabinet des Grelots. Créé par Francesco Scibec de Carpi, célèbre ébéniste du roi Henri II, il doit son nom au grelot, écusson de la famille du Thier, qui est repris comme motif d’ornementation. Petite pièce en bois de chêne finement travaillée, elle est rehaussé pas de délicates peintures de l’époque Renaissance représentant les principales activités des gentilshommes.

Le cabinet des Grelots est ce qu’on appelle un « studiolo » (c’est un ancêtre du cabinet de curiosités de la Renaissance italienne). Il est décoré d’un magnifique plafond à l’italienne.

En sortant dans le Parc, nous avons le choix des découvertes. Nous nous dirigeons dans un premier temps vers la petite chapelle. Cette chapelle a été construite au XIVe siècle, elle était située sur les chemins de St Jacques de Compostelle, sur le côté on retrouve d’ailleurs les coquilles St Jacques. En ruines depuis quelques décennies, elle reste nichée dans son écrin de verdure. A l’intérieur deux plaques commémorent Le Comte Alain du Pavillon et l’un de ses fils.

Le château depuis l’allée de Chambord.

Le Grand étang. Cet étang date de 1986. C’est le comte Alain DU PAVILLON qui en est l’initiateur. Au XIXe siècle, sous Napoléon, on cultivait sur toutes ces terres des betteraves à sucre. Par la suite cet endroit humide devient une mare, un abreuvoir pour les vaches au début du XXe siècle. Etant irrigué par de nombreux ruisseaux alentours le Comte décide d’en faire un étang qui permettra par la suite par de vastes réseaux souterrains d’alimenter tout le parc en eau. Les roseaux qui bordent l’étang soulèvent la couche d’argile permettant l’étanchéité du bassin.

Pour honorer la galerie des illustres, un jardin des portraits a été créé par le célèbre jardinier Gilles Clément. Ce jardin est constitué de douze chambres de charmilles de douze couleurs différentes, reprenant des thèmes évoqués dans la galerie de 327 portraits du château. Soit 315 ans d’histoire racontés en fleurs et en couleurs. Bon clairement selon la saison à laquelle vous passez, les couleurs ne ressortent pas forcément autant, mais c’est un parcours très intéressant.

Le jardin des Portraits

L’Allée des Prunus. A deux pas du Jardin des Portraits se dresse une magnifique allée appelée « allée des Prunus » puisqu’elle est bordée de chaque côté par des cerisiers à fleurs venant tout droit du Japon que l’on appelle les Prunus Kanzan.

L’allée des Prunus début septembre.

Avant l’apparition des feuilles, les boutons floraux carmin s’ouvrent en une profusion de fleurs rose foncée et les pétales, en tombant, forment un somptueux tapis rose sur le sol. Après leur floraison intense et spectaculaire, les Prunus « Kanzan » se parent de feuilles caduques elliptiques de 8 à 12cm de long. D’abord rouge brunâtre, elles virent au vert moyen en été pour devenir rouge–orange à l’automne. Originaires du Japon, de Corée et de Chine, ce sont des arbustes très rustiques.

Photo empruntée sur le site du château pour vous montrer la fleuraison .

Pour finir, comment ne pas évoquer la célèbre allé » de Chambord. Cette allée porte ce nom car c’est par ce chemin que François Ier arrivait quand il utilisait Beauregard comme un relais de chasse de Chambord. D’ailleurs en continuant tout droit à peu près à 20km, on arrive au château de Chambord. Pourquoi célèbre alors ? …. Car c’est dans cette allée qu’en 1965 a été tournée le clip de « Même si tu revenais » interprété par Claude François, l’idole de l’époque. Nous pouvons apercevoir le parc, l’allée de Chambord ainsi que le château.

Une fois de plus nous avons adoré cette découverte d’un magnifique château et un magnifique parc dans cette belle région. Nous vous conseillons de vous y rendre si vous êtes dans la région.

2 Replies to “Le château de Beauregard”

  1. Magnifique château, je n’en avais jamais entendu parler en visitant les autres. Les habitants sont logés ou? Je n’aimerais pas avoir les cuivres à faire.
    Belle journée

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s